Petite Méditation sur la Respiration

C’est connue, quand on veut se calmer, on doit respirer par le nez, mais s'asseoir et se concentrer sur sa respiration est un défi de taille pour ceux-celles qui, comme moi, ont un train de vie effréné. Savoir respirer est pourtant la clé de la détente, l’action première à laquelle devenir conscient-e en cas de panique de tout genre, mais aussi la base de la méditation, une activité fondamentale au développement de la pratique spirituelle et magique.

 

Un conseil que j’ai reçu d’une amie yogini pour m’aider à faire face à mon anxiété a changé ma vie:

en tout temps, il est possible de prendre refuge dans la respiration.

La respiration met tout en action; elle crée un rythme sur lequel peut se manifester nos intentions profondes.

 

La respiration est l’une de ces rares fonctions physiologique que l’on peut contrôler consciemment, mais qui opère aussi en permanence de façon inconsciente. La respiration superficielle, celle du haut de la cage thoracique, est souvent notre respiration par défaut. Malheureusement, elle ne permet pas l’usage complet des poumons et repose principalement sur les muscles des épaules et du cou, lieu où la tension et le stress s’amassent copieusement. Si gonfler son ventre est un bon indicateur que l’on respire plus amplement, une bonne technique ne se limite pas à cela. Ainsi, bien que cela favorise l’oxygénation du sang, tout en donnant un léger massage à nos organes internes, respirer par le ventre n’utilise qu’une partie des poumons aussi. Idéalement, c’est avec le diaphragme que l’on devrait respirer.  Plus gros muscle de notre corps, le diaphragme est situé juste en dessous de la pointe du sternum, entre les côtes basses, à la hauteur du plexus solaire, un centre énergétique important. La respiration diaphragmatique permet donc d'élargir la cage thoracique sans pousser nos organes internes et sans crisper les muscles du haut de notre corps. Simplement prendre conscience du diaphragme améliore grandement la qualité de notre respiration, mais il est possible d’aller plus loin...  

 

Les techniques de respiration de base enseigne l’observation de la respiration, souvent à son passage aux narines. Cela permet de se ralentir et de s'accueillir, de retourner à soi, dans notre simplicité d’être. Être assis-e, respirer et observer cette respiration. Lorsque des pensées se présente, il faut les laisser passer, ne pas s’y attacher et essayer de retourner au vide, à la respiration. Mais au delà de ce principe existe autant de technique de respiration que d’êtres magiques. Certain-e-s préfèrent fermer les yeux, d’autre les garder ouverts et d’autres encore fixer un objet précis. Certain-e-s s’entourent de silence, d’autres de musique douce, et d’autres créeront leur rythme avec des instruments tel que bols chantants ou tambours. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de s’initier à la respiration consciente, mais parfois il nous manque un peu d’inspiration (excusez-là) pour s’y mettre, alors je souhaitais vous présenter des techniques de base afin de vous aider à prendre un moment sacré et magique.

 

 

Mes techniques chouchous

 

Style Hermétique ou Carré ou Sama Vritti  

Cette technique de respiration consiste à réguler la respiration en part équale: 4 secondes d’inspiration, 4 secondes de retenue du souffle, 4 secondes d’expiration et 4 secondes de vide. La séquence peut être allongé et semble ralentir l’univers autour de nous lorsque l’on dépasse le cap des 10 secondes. Idéalement, à essayer au moins 30 minutes sans briser le rythme, cette technique est tout indiquée avant de se mettre au lit ou pour se calmer l’esprit.

 

Narines alternées ou Nadi Shodhana

Technique yogique permettant d’unifier les deux hémisphères du cerveau, dans une position assise, il suffit d’inspirer par la narine droite en bloquant celle de gauche avec le pouce et expirer par celle de gauche en bloquant celle de droite avec l’index. Réputé comme clarifiante et purifiante pour les conduits énergétiques, il est possible de varier les séquences en faisant 5, 10 ou 20 de chaque côté avant d’alterner.

 

Crâne Scintillant ou Kapalabhati

Cette technique avancé consiste à prendre une très longue et profonde inspiration et poursuivre par une expiration courte et dynamique. En s’aidant de son abdomen, l’on peut accentué la cadence pour 20 respirations, mais sans dépasser quelques minutes. Cette technique stimulante réchauffe et éveille le métabolisme, un état idéale pour entreprendre des travaux magiques qui demande une transe dynamique.

 

Chi Inversé

Cette technique de respiration demande un peu de pratique. Elle consiste à inverser le mouvement du diaphragme, c’est-à-dire qu’au lieu de gonfler l’abdomen à l’inspiration, il faut le faire remonter et inversement, le gonfler à l’expiration. Très énergisante, cette technique tiré du Qigong travaille la discipline et le focus.

 

Pores et Prana

Une forme intéressante de respiration régénérante consiste à prendre conscience de l’épiderme et inspirer par cette dernière. Visualisez les pores s’ouvrire pour aspirer le prana environnant en suivant le flot de votre respiration diaphragmatique. Le prana (du Sanskrit ‘force vitale’) est similaire au Chi ou Ki des doctrines asiatiques, mais s’intègre principalement à l’être énergétique via la respiration. Il est possible d’essayer cette technique en dirigeant le focus sur une seule partie du corps comme les paumes pour débuter. Apaisante, cette technique permet de se sentir mieux connecter à notre environnement et à l’univers.

 

Cercle magique

Si vous connaissez déjà des techniques de base, vous pouvez essayez la respiration du cercle magique. Assis-e, visualisez un cercle de lumière autour de vous, environ du diamètre de vos bras ouverts. Au centre, respirer profondément. Alors que vous inspirez, concentrez votre attention sur le cercle, comme ci celui-ci formait une bulle de laquelle vous tirez air et prana. À l’expiration,faite le vide et portez votre attention à un point interne précis à la hauteur du plexus solaire, du chakras du cœur ou du troisième œil. Pour vous aider à visualiser, vous pouvez utiliser vos bras en les étendant et les ramenant au centre en prière suivant votre respiration. Cette technique est idéale pour entamer les travaux de sorcellerie et peut même être utilisé comme élément d’un rituel de bannissement.  

 

Avant de commencer ces exercices, prenez le temps d’analyser votre respiration. Est-elle rapide, lente, inégale, superficielle, profonde? Respirez-vous principalement avec le haut, le milieu ou le bas de vos poumons? Avez vous des tensions lors de l’inspiration ou de l’expiration? Quel muscles est utilisé? Lesquels sont relaxés? Notez ces observations dans votre journal et revisitez les après l'exercice afin de cerner la forme de respiration qui vous convient le mieux, qui vous aide à relaxer et faire le vide mental. L’on oublie trop souvent que simplement respirer peut être un acte sacré et magique. Je vous invites donc à essayer de prendre plus de moments dans votre quotidien pour respirer en pleine conscience.

 

Librement vôtre, Aude

BIBLIOGRAPHIE

  • Vitimus, Andrieh. Hands-On Chaos Magic. Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2009.

  • Miller, Jason. Protection & Reversal Magick. Franklin Lakes, NJ: New Page , 2006.

  • Feuerstein, Georg. Yoga: the technology of ecstasy. Los Angeles: J.P. Tarcher, 1989.

Please reload

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle

Salut!

Bienvenue dans le grimoire chère curieuse créature! Je suis Aude,
la belette travaillante qui orchestre Nosfey et mon plus grand plaisir est de te partager des idées hors du commun pour que tu développe sans cesse ton potentiel magique. Si tu apprécie ta lecture, je t'invite à partager sur les réseaux sociaux ou même me payer un petit café symbolique!
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
MAGASINER
La Boite
Boutique
Questions Fréquentes
PARTICIPER
Artistes
Calendrier
Youtube - à venir